Événements en cours à Rome

Vinoforum 2024 🗓 🗺

Du 17 au 23 juin 2024Cirque Maxime L’article Vinoforum 2024 🗓 🗺 est apparu en premier sur Petit journal romain. [...]

Théâtre. Auteurs, acteurs et public dans la Rome antique 🗓 🗺

Du 21 mai au 3 novembre 2024Musée de l'Ara Pacis L’article Théâtre. Auteurs, acteurs et public dans la Rome antique 🗓 🗺 est apparu en premier sur Petit journal romain. [...]

Architectures inhabitables 🗓 🗺

Du 24 janvier au 29 septembre 2024Centrale Montemartini Titre original : "Architetture inabitabili" L’article Architectures inhabitables 🗓 🗺 est apparu en premier sur Petit journal romain. [...]

La Fondation Torlonia fête ses 10 ans 🗓 🗺

Ouverture de l'AntiquariumDu 24 mars au 28 juin 2024Villa Albani-Torlonia Titre original : "La Fondazione Torlonia celebra i primi 10 anni di attività. Apertura dell'Antiquarium"   L’article La Fondation Torlonia fête ses 10 ans 🗓 🗺 est apparu en premier sur Petit journal romain. [...]

Determined women 🗓 🗺

Photos d'Angèle Etoundi EssambaDu 17 mai au 6 octobre 2024Musée de Rome en Trastevere Titre original : « Determined women. Fotografie di Angèle Etoundi Essamba »   L’article Determined women 🗓 🗺 est apparu en premier sur Petit journal romain. [...]

World Press Photo Exhibition 2024 🗓 🗺

Du 9 mai au 9 juin 2024Palais des Expositions L’article World Press Photo Exhibition 2024 🗓 🗺 est apparu en premier sur Petit journal romain. [...]

Statue colossale de Constantin 🗓 🗺

Reconstitution de l’œuvreA partir du 6 février 2024Musées du Capitole Titre original : « Statua colossale di Costantino » L’article Statue colossale de Constantin 🗓 🗺 est apparu en premier sur Petit journal romain. [...]

Les plus belles églises de Rome

Après les quatre basiliques majeures précédemment décrites, voici une sélection d’une dizaine d’églises parmi les nombreuses et sublimes que compte la ville, puis un top 40. Si cette liste est si fournie c’est qu’il est très difficile de parler de Rome en en laissant certaines de côté, soit en raison de leur architecture, de leur l’histoire remarquable, soit pour les chef d’œuvres hors du commun qu’elles peuvent héberger.

D’abord les 13 plus belles églises, ordonnée selon notre préférence

1. Chapelle Sixtine

Située dans les Palais Pontificaux du Vatican, accessible via les Musées du Vatican, la Chapelle Sixtine est une œuvre unique au monde. La voûte fut peinte par Michel-Ange au XVIe siècle, avec ses somptueuses fresques qui illustrent la Genèse et des épisodes de l’Ancien Testament. Quelques années plus tard, le grand artiste réalisa l’immense fresque du Jugement Dernier sur le mur de fond, de 1535 à 1541.
Ces peintures ont des représentations particulières des corps humains, avec l’impression de mouvements, d’un réalisme impressionnant [page dédiée à la Chapelle Sixtine].

2. Basilique Saint Clément

Saint-Clément est une basilique et aussi une des plus belles illustrations de l’histoire architecturale des deux derniers millénaires à Rome. La ville s’est en effet élevée de plusieurs mètres au cours du temps, des bâtisses étant construites sur les plus anciennes. Ainsi, cette basilique compte trois niveaux superposés. Le plus bas remonte à la république romaine avec un sanctuaire dédié à Mithra. Au dessus fut construite une première église paléochrétienne qui conserve des fresques exceptionnelles, surtout du XIe siècle d’un style de bande dessinée. Au dernier niveau se trouve l’église actuelle. Cette dernière conserve de belles mosaïques du XIIe siècle et des éléments médiévaux, dont la Schola cantorum et le pavement cosmatesque.

3. Basilique Sainte Marie du Peuple

La Basilique Sainte-Marie du Peuple est assurément un des plus importants témoignages de la Renaissance romaine. C’est un véritable musée de cette époque, d’une part en raison de ses caractéristiques architecturales, et d’autre part pour les nombreux chefs d’œuvres de peintures et de sculptures.
Ainsi, la Chapelle Chigi fut conçue par Raphaël et le Bernin la termina avec des statues comme Daniel et le Lion. Deux remarquables toiles du Caravage se trouvent dans la Chapelle Cesari : Crucifixion de Saint-Pierre et la Conversion de saint Paul. La Chapelle de la Nativité de la fin du XVe siècle est quant à elle décorée de fresques du Pinturicchio sur la vie de Saint-Jérôme. Le même artiste réalisa des fresques sur la Vierge dans la Chapelle Basso della Rovere.

4. Basilique Sainte-Marie du Trastevere

Marquée par un style byzantin, l’église de Sainte-Marie du Trastevere date du XIIe siècle, construite sur un sanctuaire du IIIe siècle au cœur du quartier du Trastevere. Elle est marquée notamment par l’art roman et médiéval, avec un clocher du XIIe ou une belle frise mosaïque en façade du XIIIe siècle. En traversant sa belle nef centrale encadrée de colonnes ioniques et pavée d’un pavement cosmatesque, sous le remarquable plafond à caissons, on s’approche avec émerveillement du chœur et de ses belles mosaïques de style byzantins des XIIe et XIIIe avec ses personnages en perspectives.

5. Basilique Sainte Sabine

Située sur l’agréable et reposante colline de l’Aventin, la Basilique Sainte-Sabine est peut-être la plus belle parmi les églises paléochrétiennes qui aient survécus à Rome. Bâtie au début du Ve siècle, c’est le siège de la Curie de l’Ordre des Frères Prêcheurs. Son vaste intérieur est gracieux avec de belles proportions.
Le jardin des orangers qui se trouve derrière offre un des plus beaux panoramas sur Rome avec la coupole Saint-Pierre.

6. Basilique Sainte Praxède

L’église Sainte-Praxède désormais cachée entre les maisons du quartier remonte au IXe siècle. Elle est remarquable comme une des plus belles expressions du style byzantin à Rome, avec ses mosaïques riches et colorées d’une qualité et d’un expressivité hors du commun. Elles se trouvent dans l’abside, le chœur et sur l’arc de triomphe d’une part, et d’autre part dans l’extraordinaire Chapelle Saint-Zénon. Elle conserve aussi un beau pavage cosmatesque.

7. Sainte Agnès hors les murs

Le complexe de Sainte-Agnès hors les Murs à Rome, situé sur la Via Nomentana, est fortement marqué par les vestiges paléochrétiens et médiévaux. Le site regroupe les Catacombes de Sainte-Agnès, la Basilique de Constantin du IVe siècle dont ne subsistent que les murs, le mausolée circulaire de Sainte Constance dont les voûtes portent de remarquables fresques du IVe siècle après J.-C., et la Basilique d’Honorius du VIIe siècle qui est l’église actuelle. Celle-ci est très belle, avec ses deux niveaux, ses colonnes et chapiteaux romains, ou les mosaïques particulières du VIIe dans l’abside.

8. Basilique Saint-Laurent hors les murs

Une des sept églises du pèlerinage de Rome, la Basilique Saint-Laurent hors-les-murs est aussi une des plus suggestives églises des débuts du christianisme. Elle fusionna deux églises distinctes, l’une du VIe, l’autre du XIIIe siècle. Reconstruite après la guerre, elle a toutefois beaucoup de caractère avec des colonnes antiques, des éléments du VIe siècle, son chœur surélevé avec des éléments du XIIe, son très beau pavement cosmatesque, le cloître et ses catacombes.

9. Église Santa Maria in Cosmedin

Sur la Place de la Boccà della Verità, l’église Santa Maria in Cosmedin des VI-VIIe siècles est un des plus bels exemples de l’architecture et de l’art médiévaux à Rome. Elle garde des reste de temples antiques, dont des colonnes, et surtout beaucoup d’éléments de sa reconstruction du XIIe siècle, dont le superbe clocher, le pavement cosmatesque, des mosaïques du VIIIe, etc.
Sous son porche se trouve la célèbre Bocca della Verità, bouche d’égout romaine à visage humain dont la légende raconte que la bouche mangerait la main de celui qui la placerait en prononçant un mensonge.

10. Basilique Saint-Augustin

Une des premières églises édifiées à la Renaissance fin XVe siècle, la Basilique Saint Augustin a un bel intérieur dont des chef d’œuvres : la Madone des pèlerins du Caravage ou une fresque de Raphaël du Prophète Isaïe au dessus d’une statue de Sainte Anne et la Vierge à l’enfant de Sansovino.

11. Église Santa Maria in Aracoeli

Située sur la colline du Capitole, Santa Maria in Aracoeli est une des plus fascinantes églises du centre de Rome, reconstruite au XIVe siècle, avec ses nombreuses pierres tombales et des œuvres datant des XIIIe jusqu’au XVIIIe siècle. La Chapelle Bufalini est décorée de remarquables fresques du Pinturicchio de la fin du XVe siècle illustrant la vie de Saint Bernardin de Sienne.

12. Saint-Louis des Français

L’église Saint-Louis des français est un joyau baroque en plein centre de Rome et l’église nationale française de la ville. Elle recueille de nombreux témoignages de l’histoire de France, et surtout dans une chapelle trois toiles du Caravage dédiées à l’histoire de Saint-Matthieu, ainsi que des fresques du Dominiquin.

13. Basilique Saint-Pierre aux liens

Saint-Pierre aux Liens sur la colline de l’Esquilin est avant tout connue pour abriter le Moïse de Michel-Ange, remarquable chef d’œuvre du maître, au sein du Mausolée de Jules II et les chaînes de Saint-Pierre qui sont exposées au pied de l’autel.

Plan avec les églises

Travelers' Map is loading...
If you see this after your page is loaded completely, leafletJS files are missing.

Les 39 plus belles églises de Rome

Suite de notre sélection d’églises à Rome concoctée avec une foi relative mais beaucoup d’amour …

14. Sainte Cécile du Trastevere

Remontant au IXe siècle l’église Sainte-Cécile du Trastevere abrite les reliques de Sainte Cécile et une magnifique sculpture de celle-ci. Elle est aussi d’une grande tranquillité, précédée d’une belle cour, située dans une zone calme du Trastevere. Elle garde des pavages cosmatesques du moyen-age, la mosaïque de l’abside du IXe siècle, le baldaquin du XIIe. L’intérieur remanié au XIXe siècle inclus de nombreux éléments antiques.

15. Saint Ignace de Loyola

La deuxième église jésuite de l’ordre consacrée à son fondateur Saint-Ignace de Loyola fut construite au XVIIe. Particulièrement baroque, elle est remarquable pour ses fresques en perspectives d’Andrea Pozzo dont une fameuse coupole en trompe l’œil.

16. Église du Gesù

La remarquable église baroque du Saint Nom de Jésus, dite Gesù en italien, est l’église mère des jésuites, construite au XVIe siècle à l’initiative de Siant-Ignace de Loyola. Elle est le modèle sur lequel furent construites les églises de l’ordre. C’est une des plus belles églises du centre de Rome avec ses riches décorations, dont ses grandioses fresques en trompe l’œil recouvrant la voûte du Triomphe du Nom de Jésus du XVIIe siècle.

17. Tempietto de Bramante

Situé aujourd’hui dans le cloître au sein de l’Académie espagnole, le Tempietto de San Pietro in Montorio est un petit temple circulaire construit par Bramante au début du XVIe. Il est considéré comme un chef-d’œuvre de la Renaissance grâce à ses proportions harmonieuses notamment..

18. Basilique Sainte Marie des Anges

Sainte Marie des Anges et des Martyrs est une église remarquable qui a la particularité d ‘occuper un corps des immenses Thermes de Dioclétien de l’époque romaine. Ainsi l’intérieur est grandiose, aménagé au XVIe siècle avec une conception de Michel-Ange, et décoré richement au XVIIe siècle avec d’immenses colonnes en granit rouge.

19. Santa Maria della Pace

La petite église Santa-Maria della Pace est une œuvre majeure du baroque à Rome, près de la Place Navone. Elle est remarquable pour son architecture extérieure, le sympathique Cloitre de Bramante où l’on peut prendre un café en toute quiétude. La célèbre fresque des Sibylles et des Prophètes fut peinte par Raphaël dans la chapelle Chigi. La Chapelle Ponzetti conserve les fresques Renaissance de Baldassarre Peruzzi.

20. Basilique des Quatre Saints Couronnés

Cette ancienne église située sur les pentes du Caelius est dédiée aux Quatre Saints-Couronnés, quatre soldats romains martyrisés. Elle a gardé beaucoup de son caractère médiéval, dont ses murs fortifiés et ses cours, de belles colonnes de granit, le cloître du XIIe siècle ou les belles fresques du XIIIe siècles de l’Oratoire Saint-Sylvestre avec des histoire sur la légende de Constantin.

21. Saint-Étienne le Rond

Très ancienne église remontant au Ve siècle, Saint-Étienne le Rond est située sur la colline du Caelius. C’est aussi une des premières églises circulaires d’Italie, restaurée au XVe siècle. Elle a des éléments médiévaux dont la belle colonnade intérieure et détonne avec la paroi intérieure qui fut entièrement recouverte au XVIe siècle de scènes « crues » de martyres chrétiens.

22. Basilique Saint-Marc

La Basilique Saint-Marc remonte au IVe siècle et affiche de multiples aspects architecturaux. Elle a gardé son ancienne forme, un campanile du XIIe siècle, une loggia en façade de style Renaissance, des ornements de marbres antiques et médiévaux, et un intérieur fortement baroque du XVIIIe siècle mais dont la mosaïque de l’abside date du IXe siècle. Son plafond en bois est le seul à Rome qui date du XVe siècle.
Contre l’église, la Madama Lucrezia est une des « statues parlantes » de Rome.

23. Basilique des Saints-Jean-et-Paul

Sur la colline du Caelius au dessus de maisons romaines, la Basilique des Saints Jean-et-Paul est très ancienne et conserve de beaux restes du XIIe et XIIIe siècles, dont le grand clocher ou le portique ionique. La nef intérieure est bordée de colonnes antiques. A sa base se trouve des restes de fondations du grandiose Temple de Claude. La décoration intérieure est baroque.

24. Saint-Charles aux Quatre Fontaines

L’église Saint-Charles-des-Quatre-Fontaines est un chef d’œuvre de Francesco Borromini, avec le style propre à l’architecte, complexe et rationnel, dont des alternances de concavité et convexité en façade et à l’intérieur. Elle est elliptique comme sa voisine réalisée par le Bernin (le « rival » de Borromini), dont le beau dôme à caissons avec ses motifs géométriques. Le tout petit cloitre est aussi très original.

25. Saint-André du Quirinal

Saint-André du Quirinal est une église jésuite, dessinée par le Bernin au XVIIe siècle et considérée comme un des chef d’œuvres de l’art baroque. La façade est précédée de deux ailes concaves et la nef particulièrement raffinée est elliptique, tout comme sa coupole.

26. Santa Maria sopra Minerva

Proche du Panthéon, face à la place de la Minerve occupée par un étrange et élégant éléphant sculpté par le Bernin et portant un obélisque égyptien, Sainte-Marie de la Minerve est la seule église de Rome réellement gothique, bien que ça façade romane n’en laisse rien présager. Très belle par ses formes, elle abrite entre autres un Christ ressuscité de la croix de Michel-Ange. Sa Chapelle Carafa est ornée de merveilleuses fresques de Filippino Lipipi emblématiques du début de la Renaissance.

27. Basilique San Crisogono

Peu fréquentée et pourtant remarquable, la Basilique San Crisogono qui fut l’église des corses à Rome, est située sur le Viale Trastevere. Très ancienne église remontant au IVe siècle après J.-C., elle fut reconstruite au XIIe siècle, puis au XVIIe. Ainsi la façade est baroque, le clocher est roman (XIIe). L’intérieur a un pavement cosmatesque et fut remanié avec des colonnes antiques. Dans les souterrains on découvre des vestiges conséquents et presque dans leur jus de la première église.

28. Basilique San Saba

Sur le Petit Aventin entre l’Aventin et le Caelius, la Basilique San Saba est une jolie église d’origine paléochrétienne, située à l’écart de l’agitation romaine. Elle conserve des témoignages de son passé, dont de beaux éléments du moyen-âge.

29. San Nicola in Carcere

L’étonnante église de San Nicola in Carcere élevée vers le VIe siècle après J.-C. s’appuie sur les vestiges de trois temples antiques d’un forum romain dont on voit les colonnades dans les murs ou les podiums dans les souterrains.

30. Basilique San Martino ai Monti

La Basilique des Saints Sylvestre et Martin des Monts, très ancienne, conserve dans sa crypte les vestiges d’une maison romaine où se réunissaient les chrétiens, un titulus, avec une mosaïque du VIe siècle. Reconstruite aux IXe et XVIIe siècles, la nef principale est séparée de 24 colonne antiques issues de l’ancienne basilique.

31. Abbaye des trois fontaines

Située à l’extérieur du centre de Rome, l’Abbaye des Trois Fontaines est la seule abbaye trappiste de la ville. Elle compte trois principales églises, dont l’abbatiale cistercienne de style roman qui a gardé sa structure du XIIe siècle presque intacte.

32. Église des Capucins

L’attraction principale de l’église des Capucins (Notre-Dame de la Conception des Capucins) du XVIIe siècle est l’ossuaire de la crypte (accès payant), avec les ossements de près de 4.000 moines capucins, dont des corps momifiés.

33. Basilique San Lorenzo in Lucina

La très vieille église San Lorenzo in Lucina remonte au IVe siècle de notre ère, reconstruite au XIIe et dont l’intérieur fut transformé au XVIIe. C’est un monument intéressant. Elle a de beaux éléments médiévaux avec du matériel antique, un campanile roman, une Crucifixion de Guido Reni à l’intérieur ou des œuvres du Bernin.

34. Basilique des Saints-Apôtres

D’origine byzantine, l’église des XII Saints Apôtres a un superbe porche de la fin du XVe siècle avec les statues des douze apôtres. L’intérieur est divisé par de grands piliers corinthiens, et surtout la fresque de la voûte avec le Triomphe de l’ Ordre Franciscain de Baciccio début XVIIIe et le Tombeau de Clément XIV de Canova du XVIIIe.

35. Chiesa Nuova

La Chiesa Nuova des XVIe-XVIIe siècles, est une belle église baroque avec un intérieur grandiose, des chapelles en marbres, des fresques de Pietro da Cortona et de nombreuses œuvres d’art. A côté se trouve l’Oratoire des Philippins.

36. Basilique Sainte-Croix de Jérusalem

La Basilique Sainte-Croix de Jérusalem à Rome est une des sept églises du pèlerinage chrétien, qui daterait d’Hélène la mère de Constantin qui aurait ramené ici de la terre depuis le Mont du Calvaire en Terre Sainte, ainsi que des morceaux de la Croix de la terre sainte. Elle a ainsi une fameuse Chapelle des Reliques.

37. Église San Giovanni Decollato

Construite au XVe siècle, San Giovanni Decollato garde des fresques d’artistes toscans de la fin du XVIe siècle, des marbres polychromes, et surtout l’oratoire avec un splendide cycle pictural du XVIe siècle illustrant la vie de Saint Jean-Baptiste (Visitable sur réservation ou le 24 juin)

38. Santa Maria della Vittoria

L’église baroque Santa Maria della Vittoria reconstruite au début du XVIIe siècle par Carlo Maderno est intéressante pour ses qualités baroques et surtout L’Extase de sainte Thérèse sculptée par le Bernin à la moitié du XVIIe siècle.

39. San Francesco a Ripa

L’église San Francesco a Ripa, reconstruite en grande partie au XVIIe siècle, héberge l’Extase de la bienheureuse Ludovica Albertoni sculptée par le Bernin comme dans l’église précédente.

Davantage informations

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires